Au fil des jours·Massif plantes de terre de bruyère

Les hydrangeas du jardin

Mes billets se font plutôt rares cette année. D’abord par manque de temps, mais également parce que je ne voyais pas l’intérêt de faire un copier/coller des articles de l’année passée. Et puis, après tous les aménagements effectués l’an passé et en début de saison, le jardin est finalement arrivé à sa forme « définitive » (même si rien n’est jamais définitif au jardin), donc à part contempler le résultat, ce dont je ne me lasse pas, et à attendre que cela pousse, il y a peu à dire.

Je n’ai pas eu le temps de faire un article sur la floraison des rhododendrons et azalées, j’ai également zappé celle des rosiers (les nouveaux rosiers du jardin sont de toutes façons trop jeunes pour avoir une floraison significative et mériter que j’en parle ici), mais je ne peux pas passer outre celle des hydrangeas, dont je raffole, même si pour beaucoup,  ils restent des plantes de grand-mères. C’est bien mal connaître la variété des hydrangeas! Pour ma part, je ne me lasse pas de m’émerveiller devant les multiples formes et la délicatesse de leurs fleurs. Pour moi qui ai décidé de me passer de vivaces aux jardin, et qui cherche des plantes sans entretien, les hydrangeas et leur longue floraison font partie des plantes « must-have ».

Allez, petite visite en photos…

Le massif de terre de bruyère à l’entrée du jardin
le même massif – vue rapprochée
hortensia classique (hydrangea macrophylla)
hortensia classique (hydrangea macrophylla)
hortensia classique (hydrangea macrophylla)
Hydrangea paniculata « Unique » dont la floraison interviendra plus tard
Hydrangea paniculata « Unique » – inflorescence en formation
Hydrangea macrophylla à fleurs plates « Lanarth White » dont les fleurs sont encore en formation
Hydrangea macrophylla à fleurs plates « Lanarth White » dont les fleurs sont encore en formation
Hydrangea macrophylla à fleurs plates « Lanarth White » et Hydrangea serrata « Avelroz »
Hydrangea serrata « Avelroz »
Hydrangea serrata « Avelroz »
Hydrangea serrata « Avelroz »
A l’autre bout du jardin, près des nouveaux rosiers, 2 autres Hydrangeas cultivés en pots : Hydrangea arborescens « Annabelle » et Hydrangea macrophylla à fleurs plates « Faisan »
Hydrangea macrophylla « Faisan »
Hydrangea macrophylla « Faisan »
Hydrangea macrophylla « Faisan »
Hydrangea macrophylla « Faisan »
Hydrangea macrophylla « Faisan »
Hydrangea arborescens « Annabelle » encore bien loin de dévoiler tout son potentiel!
Hydrangea arborescens « Annabelle »
Hydrangea arborescens « Annabelle »
2 autres specimen en pots près du coin repos : Hydrangea « Twist and shout – Endless summer » et Hydrangea macrophylla à fleurs plates « ? »
Hydrangea macrophylla « Teller white »
Hydrangea macrophylla « Teller white »
Hydrangea macrophylla « Teller white »
Hydrangea « Twist and shout – Endless summer »
Hydrangea « Twist and shout – Endless summer »
A côté, toujours en pot, l’Hydrangea macrophylla « Immaculata »
l’Hydrangea macrophylla « Immaculata »
l’Hydrangea macrophylla « Immaculata »
l’Hydrangea macrophylla « Immaculata »

(Je rajouterai les noms des Hydrangeas manquants dès que j’aurai eu le temps de les vérifier)

Mes specimen datant de l’année dernière et de cette année, ils sont encore bien petits et ne révèlent pas encore tout leur potentiel (notamment l’impressionnant Hydrangea arborescens Annabelle) mais restent malgré tout bien interessants au jardin pour de jeunes sujets.

Voilà pour aujourd’hui!

4 réflexions au sujet de « Les hydrangeas du jardin »

  1. Une bien jolie photo pour débuter ton billet et qui doit te récompenser de tous tes efforts…Quand je me rappelle de tes travaux, bravo, tu as su mettre en valeur ton jardin ! Bonne semaine

  2. J’ai ‘Twist´n’Shout’ en pot moi aussi ! Superbe et très rustique, il redémarre plein pot ! Mais en pleine terre c’est une autre histoire ici. Le seul qui tienne bien c’est Annabelle, les autres, je les oublie…. Ah si, un petit serrata ‘Maïko’ qui semblr avoir décidé de rester. Affaire à suivre. Tes hydrangeas sont très beaux, tu dois avoir la terre acide qui leur plait.

    1. Les hydrangea, contrairement à la croyance répandue, ne poussent pas qu’en terre acide (d’ailleurs la terre acide seule est à proscrire). Ils sont juste allergiques aux terres calcaires. Une terre neutre devrait donc leur aller. Et tu peux très bien les faire pousser en pots (tant que le pot reste assez large), cela a l’avantage même de pouvoir les déplacer à leur convenance (éviter les brulures du soleil trop direct selon la période). Annabelle est un champion qui s’adapte quasiment à toutes les situations (par exemple plein soleil). Je trouve personnellement qu’il n’y a pas plus facile à faire pousser qu’un hydrangea!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s