Au fil des jours

Etat des lieux

Vue générale depuis l'appart

Le jardin en question est situé en Alsace, dans le Haut-Rhin, à une vingtaine de kilomètres de Colmar, à côté des Vosges (ce qui signifie des étés caniculaires mais aussi des hivers très froids atteignant facilement les -15°). Il ne fait que 100 m² mais a l’avantage d’être entouré d’autres petites parcelles, et l’absence de construction dans le périmètre immédiat permet ainsi une certaine aération visuelle. Cependant il oblige à réfléchir à l’occultation pour se préserver des regards des étages de l’immeuble attenant et préserver l’intimité.

Il a été aménagé il y a 10 ans, alors qu’il n’y avait rien, si ce n’est un vieux pêcher. Les anciens propriétaires, dans leur hâte de remplir l’espace, ont planté à tout va, de façon abondante, et sans respecter les distances entre les plantations. Bien sûr, en 10 ans, la végétation a eu le temps de se développer et d’atteindre sa taille adulte : c’est l’étouffement, certains arbutes poussant au détriment des autres. Des arbres ont été plantés en bordure de terrain, sans respecter les distances légales et sans penser à leur développement adulte. Les plantes aux pieds des arbres et arbustes ne profitent plus de l’ensoleillement nécessaire et leur floraison s’appauvrie. Le gazon (ou ce qu’il en reste) est saturé de mousses, et devenu quasi inexistant dans les zones ombrageuses. La zone dédiée au potager a été délaissée il y a quelques années, et est devenue le lieu par excellence des adventices. Le grillage délimitant un des côtés du terrain montre des signes de fatigue. Par peur de faire mal, et de mal faire, aucune taille n’était effectuée, si ce n’est sur la haie de thuyas délimitant le terrain sur un côté. Une chose est sûre : on est bien protégés des regards, mais la végétation prend aussi beaucoup de place. Sans compter que l’oeil se perd dans cette juxtaposition anarchique.

Vue depuis le fond du jardin

Bref, l’aménagement aurait grand besoin d’être repensé, restructuré, les espaces clairement identifiables et limités, la végétation clairsemée pour lui laisser la place, la lumière et les nutriments du sol nécessaires à son développement.

Qu’on ne croie pas qu’un petit jardin soit très facile à aménager. Au contraire, la gageure réside dans le fait d’arriver à faire cohabiter intelligemment dans un petit espace les différentes zones (coin repas, coin soleil pour bronzer, coin à l’ombre, potager, point d’eau, circulation, etc), de façon claire et néanmoins élaborées, en évitant la sensation d’étouffement mais en assurant l’intimité.

Il convient alors d’être méthodique. Tout d’abord définir un état des lieux précis, définir clairement ses attentes, observer le jardin à diverses périodes de l’année, de la journée afin d’en retirer ses points forts et ses points faibles, noter les changements à effectuer, procéder à des plantations intelligentes selon la nature du sol et l’exposition, etc… Une fois tous ces points pensés, on peut réfléchir à un plan et établir un planning des travaux et aménagements à effectuer.

Au milieu du jardin

En ce qui me concerne, je suis arrivée ici l’année dernière et j’ai donc passé l’année à observer ce jardin, ce qui m’a permis d’en relever les points forts, les incohérences, les aspects à améliorer, et de réfléchir à la façon dont je pourrais personnaliser intelligement ce jardin. Compulser les catalogues en lignes des jardineries m’a permis de choisir la végétation adéquate et d’exclure celle qui n’avait aucune chance de péréniser ici.

Après des mois de réflexion, le projet a eu le temps d’arriver à maturation et je peux désormais commencer à la réalisation à proprement dite..

Publicités

3 réflexions au sujet de « Etat des lieux »

  1. Quel joli jardin, il est déjà bien planté, moi j’aime l’effet garni lié à la multiplicité des plantes et des variétés… Evidemment comparé à mon jardin tout ‘vide’! Bonne cogite en tout ca, c’est vrai qu’il faut prendre du recul pour imaginer un jardin, ça change tellement en qlq années.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s